LA NUTRITION DES
DES PERROQUETS

L'alimentation est un facteur des plus important chez vos perroquets. Mal alimentés ils auront une espérance de vie très réduite due à un rachitisme par une alimentation mal équilibrée donc carencée ou par une obésité due à une alimentation trop riche. Beaucoup de perroquets meurent très jeunes et l'autopsie révèle une cirrhose du foie attribuée à une alimentation trop grasse et à un manque d'exercice qui favorise une prise de poids excessif, ce sera le cas par exemple pour un oiseau qui va trier sa nourriture et manger que du Tournesol ou de l'Arachide.

Tous les perroquets sont granivores et frugivores sauf les loris et loriquets qui se nourrissent de nectar et pollen de fleurs.

L'alimentation des perroquets dans leur biotope est différentes selon leurs situation géographique. Il est vraiment très difficile de savoir actuellement pour telles ou telles espèces de quoi est basé leur alimentation.
Les différentes observations montrent que les perroquets n'ont pas forcément une alimentation équilibrée dans leur milieu naturel. Il passe la majeur partie de leur temps à la recherche de leur nourriture et font souvent plusieurs dizaines de kilomètres pour trouver un site nutritionnel. Lorsqu'un groupe de Aras par exemple arrive sur un palmier dont les fruits sont mûrs, chaque individu reste sur ce site et se gave de noix de palmier jusqu'a épuisement des fruits.

Pour bien comprendre la nutrition des perroquets, il faut tout d'abord étudier leur domaine de vie et leur fonctions essentielles. Les oiseaux exotiques vivent dans les forêts et principalement au dessus du sol. Leur survie dépend de leur facilité à voler. Pour voler les oiseaux doivent être légers et avoir une énergie suffisante pour décoller et assurer le vol sur une grande distance. La légèreté de l'oiseau est donné par son faible poids corporel, et des sacs aériens importants. Un oiseau n'a que 3% de graisses.

Le poumon de l'oiseau se comporte comme un ballon gonflé d'air chaud. Les échanges sont totalement différents des mammifères. La source d'énergie principale est le glucose sous forme d'amidon, nectar, fructose etc... La transformation du glucose en acide lactique se fait principalement par des ferments lactiques situés dans le jabot.

Les fibres dans l'alimentation des oiseaux qui volent sont très faibles, car leur tube digestif est court et fin. Les fibres accumulées seraient un poids supplémentaire. D'ailleurs au décollage les oiseaux délestent systématiquement leur intestin.

Pour ce qui est du calcium, les oiseaux qui vivent au dessus du sol n'ont pas accès au calcium minéral, et par conséquent ne peuvent l'assimiler aisément. Ils le trouvent sous des formes de calcium ionisé dans les végétaux.

La vitamine A est très importante, l'organisme des oiseaux converti les carotènes des végétaux en vitamine A.

Le fer est un aliment de trace indispensable mais un excédent à 80-100ppm s'avère toxique pour les oiseaux.

Les oiseaux de cages et de volières n'ont les mêmes besoins que leur congénères à l'état sauvages car il n'ont pas le même mode de vie. En captivité nous pouvons équilibrer  leur alimentation et de ce fait accroître leur longévité.

Un perroquet granivore en captivité a un besoin de 10 à 15% de protéines, de 3 à 10% de graisses, 3 à 4% de fibres et 55 à 68% de glucose selon les espèces et leur activité.

Un perroquet nectarivores en captivité a un besoin de 3% de protéines, de 3 à 5% de graisses, 3% de fibres et 85% de glucose selon les espèces et leur activité.

 

A - Comprendre la digestion des perroquets :

La digestion des oiseaux se déroule en 3 phases :

- Le jabot : Il assure la fermentation par les probiotiques. L'hydratation des sucres et une pré-digestion.

- Le proventricule : Assure la digestion des protéines. Les sucs gastriques cassent les protéines en acides aminés.

- Le gésier : Son rôle est de malaxer et extraire le suc digestif des fibres. On remarque toujours dans le gésier la présence de fibres sèches. Le rôle des fibres est primordial car elles assurent le nettoyage des intestins. Les fibres assurent aussi un ralentissement du transit intestinal ce qui permet d'obtenir une meilleur absorption.

 

B - Comment faire pour que mon oiseau mange tout ce que je lui donne ?

Très bonne question. Pour cela il existe plusieurs méthodes qui habituent l'oiseau à apprécier tous les aliments indispensables à son bon équilibre.

1ére méthode :

Je donne 2 fois par jour a manger à mon oiseau. Le matin je lui donne ce qu'il n'aime pas, tard le soir je lui donne ce qu'il aime, ainsi il a toute la journée pour se familiariser avec les aliments qu'il n'aime pas ou ne connaît pas. Cette méthode peut s'avérer très rapide, quelques jours ou plus longue, quelques semaines ou voir quelques mois. C'est le maître qui décide de ce qui est bon pour son oiseau et il doit s'en tenir même si son animal présente des comportements inhabituels, plumes hérissées, gémissements ou cris stridents sans aucune raison apparente. Ils sont très forts pour nous montrer ce qui ne leur plaît pas et possèdent d'excellents dons de comédien.

2éme méthode :

La 2éme méthode consiste à faire jeûner l'oiseau pendant une journée et de lui donner ensuite les aliments qu'il n'aime pas. Si l'oiseau a suffisamment faim il ira à sa mangeoire. Le jour suivant, lui redonner son alimentation normale. Vous pouvez le faire environ deux fois par semaine sans que cela n'ait de conséquence sur sa santé.

3éme méthode :

Cette méthode est la moins stressante pour l'animal, elle consiste à mélanger petit à petit ce qu'il aime avec ce qu'il n'aime pas, faire une sorte de pâtée pour qu'il puisse s'habituer à toutes sortes d'aliments.

 

C - Les différents aliments pour perroquets :

Les perroquets et perruches sont granivores et frugivores. Tous les perroquets peuvent être alimentés de la même façon par un mélange de graines, différents fruits et légumes, granulés équilibrés. Il faut donner à vos oiseaux une très grande diversité d'aliments de façon à éviter des carences. Un régime à base de graines ou de granulés devra être complété de fruits et noix.

Il est également déconseillé de donner à un perroquet des friandises pour humains, le sel, l'alcool et le chocolat sont à bannir.



I - Les graines et noix :

Il existe une multitude de variétés de graines. Elles ont toutes une composition différente. Un bon mélange doit être équilibré en sachant qu'un perroquet en captivité a un besoin de 10 à 15% de protéines et de 3 à 10% de graisse. Le mélange doit être composé en fonction des pourcentages de protides (protéines) et de lipides (graisses). Certaines graines comme le tournesol et l'arachide très appréciées des perroquets, sont très grasses et un excès de ces dernières peuvent être fortement préjudiciable à vos perroquets.   

Tableau des % de protides et lipides par types de graines

GRAINES PROTIDES LIPIDES
Sarrasin 12 % 3 %
Maïs 10 % 4,5 %
Blé 13 % 2 %
Chènevis 22 % 32 %
Arachide 30 % 50 %
Alpiste 16 % 4 %

 

Tableau de composition des mélanges en % pour trois types de perroquets

Graines / Oiseaux Petites Perruches Grandes Perruches Perroquets
Millet jaune 25 % 15 % -
Millet blanc 25 % 15 % -
Alpiste 35 % 30 % -
Gruau d'avoine 5 % - -
Lin 5 % - -
Niger 5 % - -
Tournesol - 20 % 20 %
Cardy - 10 % 15 %
Sarrasin - 10 % 15 %
Riz paddy - - 10 %
Mélange pigeon avec céréales - - 40 %

 

Dans le commerce certains mélanges peuvent être achetés tout prêt. Certaines marques sont très bien équilibrées et même enrichies en vitamines. Attention aux graines qui ne seraient pas destinées à l'alimentation des oiseaux, elles pourraient s'avérer toxiques par des pesticides ou par certains traitements. N'hésitez pas à demander à votre fournisseur la provenance et la marque de ces produits. Choisissez des graines brossées de la récolte de l'année, évitez les mélanges qui on séjourné longtemps dans leur emballage.

Certaines graines sèches sont difficilement assimilables par les perroquets, c'est pour cela qu'il est préférable de décomposer votre mélange en 2 parties :

- Une partie sèche composée de graines et noix facilement décorticables (tournesol, cardy, courge, noix de cèdre, du brésil, française, cajou, pistache, raisins secs, pignons de pin, noisettes, amandes, arachide)

Les noix les plus appréciées des perroquets

Noix du Brésil Amandes Noisettes
Noix de pecan Noix françaises

 

- Une partie trempée ou germée plus facilement assimilable pour un bec de perroquet (féveroles, poids divers, poids chiches, soja, maïs, haricots etc ...)

II - Les graines germées :

Les graines germées sont très riches en vitamines elles peuvent être presque comparées à de la verdure. Les vitamines tel que la E ou la A et C sont multipliées plusieurs fois lorsque les grainent germent. Elles constituent donc un complément alimentaire très utile. Certaines graines comme le maïs ou les pois sont des graines très dures. Elles deviennent beaucoup plus tendres donc plus facile à digérer. Due à leur teneur en vitamines à leur digestibilité ces graines germées peuvent être données en période d'élevage ou au sevrage des jeunes. Très riches en vitamines E elles peuvent être distribuées avant la période de reproduction (Cf. notre article sur les vitamines).

L'inconvénient des graines germées est la formation de certaines moisissures qui peuvent s'avérer  toxiques. Il est donc nécessaire de prendre quelques précautions lors de la préparation. La méthode la plus simple est de choisir un grand récipient et y plonger son mélange de graines déjà lavées. Recouvrir de plusieurs fois ce volume en eau froide et laisser gonfler 24 heures. Une fois ces 24 heures passées, rincer ces graines abondamment puis les remettre dans le récipient de 12 à 24 heures.

III - Les fruits et les légumes :

Les fruits et les légumes sont indispensables à la bonne santé de vos oiseaux. Ils apportent de nombreuses vitamines. Ils sont complémentaires aux graines et doivent être donnés tous les jours. Les éleveurs qui possèdent beaucoup d'oiseaux font en général une fois par semaine l'achat de leurs légumes et fruits et les stockent dans des réfrigérateurs ou chambres froides. La meilleure solution est de donner des fruits de saison (pêche, pomme, poire, mangue, banane, kiwi, abricots, oranges, mandarines etc ...). Les fruits devront être coupés en petits morceaux de façon à éviter les gaspillage.

Attention : les avocats sont toxiques pour les perroquets.

Tableau de composition de quelques fruits et légumes

Fruits et légumes Protéines Lipides Vit A

Calcium

Abricot

1,5

0,4

277

15

Banane

1,2

0,6

9

7

Betterave

0,9

0

1

9

Brocoli

1,3

0,2

68

21

Carotte

0,7

0,1

2025

19

Céleri

0,3

1

5

14

Cerise

0,8

0,7

15

10

Coing

0,4

0,1

4

10

Courgette

0,8

0,1

22

10

Date

1,6

0,4

4

27

Epinard

0,8

0,1

188

28

Figue

0,4

0,2

7

18

Figue séchée

5,7

2,2

25

269

Fraise

0,9

0,6

4

21

Framboise

1,1

0,7

16

27

Fruit de la passion

0,4

0,1

13

2

Groseille à maquereau

1,3

0,9

44

38

Groseille noire

0,8

0,2

13

31

Groseille rouge

0,8

0,1

7

18

Kiwi

0,8

0,3

13

20

Lychee

0,8

0,4

0

5

Maïs

2,7

1,1

18

2

Mandarine

0,5

0,2

77

12

Mangue

1,1

0,6

806

21

Mure

0,5

0,3

12

23

Nectarine

1,3

0,6

100

6

Orange

1,4

0,1

26

56

Pamplemousse jaune

0,8

0,1

1

14

Pamplemousse rose

0,7

0,1

32

13

Papaye

1,9

0,4

612

72

Pêche

0,6

0,1

47

5

Poire

0,7

0,7

0,3

19

Poivre

0,4

0,2

26

3

Pomme avec peau

0,3

0,5

7

10

Pomme sans peau

0,2

0,4

6

5

Pomme sauvage

0,4

0,3

4

20

Soja

28,6

15,4

2

175

Tomate rouge

1,1

0,3

139

8

Tomate verte

1,5

0,3

79

16

IV - Les noix de palme fraîches:

Noix de palme


Les noix de palme, en raison de leur haut contenu nutritionnel, sont  exceptionnelle pour les perroquets.
La pulpe orange est riche en carotène, fibres, huile, colloïde, albumine, pectine, sucre et sels minéraux.

C'est une nourriture peu utilisée mais qui correspond au véritable régime alimentaire de certaines espèces comme les Aras.

V - Les granulés :

Les granulés ont vu le jours aux état unis ou de nombreuses recherches ont été effectuées sur la nutrition des perroquets, leur utilisation permet aux oiseaux de ne pas avoir de carences et d'obtenir des plumages resplendissants. Les oiseaux sont en pleines formes et voient leur espérance de vie augmenter.

Il est assez difficile de composer un mélange de graines parfaitement équilibré et répondant exactement aux besoins des perroquets. Les perroquets ont aussi tendances à trier leur graines en consommant d'abord les graines grasses comme le tournesol ou l'arachide. De plus pour un couple en volière le premier arrivé sur la gamelle va déséquilibrer la ration de l'autre. L'avantage des granulés c'est d'être certain de proposer une alimentation qui sera la plus équilibrée, il sera souhaitable de donner aussi des fruits en compléments.

Il existe deux sortes de granulés pour perroquets différenciés par deux procédés de fabrication :

- Les granulés compressés :
Les ingrédients sont moulus et mélangés pour préparer le granulé. La pâte et cuite à la vapeur à basse température et forcée à travers une matrice qui compresse le mélange pour donner un granulé.
La cuisson à la vapeur lie l'amidon et les protéines en une poudre sèche ce qui donne un granulé tendre et très dense.

Ce procédé de compression à basse température laisse passer les probiotiques et les bactéries résistantes utiles normalement présentes dans les végétaux. Les bactéries pathogènes qui sont inhabituellement dans les végétaux sont tuées par la compression.

Le fabriquant est obligé d'utiliser des ingrédients de très bonne qualité car la cuisson se fait à basse température.

Le procédé par compression présente l'avantage de conserver les principes naturels et actifs. Il respecte la physiologie des oiseaux. La durée de conservation est du double des aliments extrudés.

Ils peuvent être utilisés en alimentation complète car il sont très proche de la nourriture naturelle. Plusieurs grandes marques sont présentes sur le marché plus ou moins bien appréciées des oiseaux.

Granulés compressés

Granulés compressés pour petits perroquets Granulés compressés pour moyens perroquets Granulés compressés pour gros perroquets

 

- Les granulés extrudés :
Les ingrédients sont moulus et mélangée avec de l'eau. Ce mélange est cuit sous pression et forcé à travers une matrice. Le matériau qui sort de cette matrice est expansé et forme un granulé d'une texture uniforme dur de plus faible densité qu'un granulé compressé. La pâte est cuite à haute température (140°C) et la fibre devient très digestible.

L'extrusion à haute température produit un granulé ou toutes les bactéries utiles et pathogènes sont détruites.
Le deuxième inconvénient est qu'avec cette haute température de cuisson les arômes naturels, les vitamines, les provitamines sont aussi détruites, la composition de la protéine s'en voit aussi modifiée. Pour pallier à ce problème les fabricants rééquilibrent les ingrédients détruits avec des éléments de synthèse. De plus vu leur faible taux en fibre les extrudés sont digérés très rapidement.

Le procédé par extrusion est plus coûteux pour le fabriquant qui peut compenser en utilisant des ingrédients de moins bonne qualité que la cuisson à haute température rendra comestible, c'est pour cela que nous vous conseillons de choisir que de grandes marques qui ont fait leurs preuves.

L'avantage de l'extrusions réside dans le fait que le fabriquant peut proposer des granulés aux couleurs et formes attrayantes. Il existe cependant des fabricants qui garantissent l'utilisation de produits bio et ajoutent des fibres dans les extrudés pour ralentir leur digestion.

 

Granulés extrudés

Granulés extrudés

 

 

© www.perroquet.net  - Pascal BOYER - Laurent LEPETIT